Je fabrique mon chauffe-eau solaire !

Au Brésil, l’on peut voir de nombreux chauffe-eaux sur les toits des maisons. En été, l’eau est simplement chauffée par le soleil – on se douche en fait à l’eau tiède, voire froide. En hiver, l’eau est chauffée en passant dans la résistance électrique du pommeau de douche. Ce système n’est pas optimal car  il pèse sur la facture d’électricité. Sur la base de cette observation, Augustin Woelz, ingénieur de formation,  a mis au point une technologie adaptée aux climats tropicaux et subtropicaux, pour chauffer l’eau de douche à bas coût. Il créé ainsi l’ASBC – chauffe eau solaire bon marché- dans le cadre de l’ONG Sociedade do Sol. Les capteurs sont en plastique, sans isolation et sans vitre, pour éviter d’atteindre une température trop élevée, la tuyauterie est en PVC. Chacun peut fabriquer soi même et installer facilement son ASBC pour un coût total d’environ 75€, comprenant tout le matériel et le réservoir d’eau. Depuis 2008, le gouvernement brésilien subventionne l’installation de ces douches fonctionnant à l’électricité et à l’énergie solaire.

J’ai inventé la peinture recyclée

Chaque année en France, 28 millions de litres de peintures acryliques sont déposées en déchetteries et finissent incinérées, contribuant ainsi au réchauffement climatique. Circouleur commercialise des peintures fabriquées à partir de restes de peintures inutilisés. Saines et éco-conçues de bout en bout, elles ont un impact environnemental réduit. La société emploie en outre des personnes  éloignées de l’emploi.

Je mets l’intelligence artificielle au service de la lutte contre la pauvreté

La mission de cette Fondation est de mettre à disposition les nouvelles technologies pour favoriser le développement dans les pays émergents. Combattre les parasites dans les champs de coton, lutter contre tuberculose, la mortalité infantile… autant de sujets auxquels s’attaque la Fondation créée à l’initiative de deux milliardaires indiens de la Silicon Valley.

Je redonne dignité aux personnes en situation de précarité par la créativité

Les Résilientes est le studio design d’Emmaüs Alternatives. Ce lieu de création fait le pari d’utiliser les talents manuels et artistiques comme levier d’insertion sociale et professionnelle. Au delà de vouloir agir positivement sur l’estime de soi et la confiance des personnes en situation de grande fragilité, Les Résilientes récupèrent des matériaux et/ou objets usagés pour les transformer en des accessoires de décoration design de qualité et durables.

 

J’organise des enterrements laïcs et écologiques

Le souhait de proposer une approche solidaire autour de la mort et de repenser les cérémonies funéraires a été le point de départ de l’aventure Syprès. L’entreprise bordelaise développe un service funéraire cherchant à valoriser avant tout la dignité de la personne disparue et d’accompagner les proches. Ce service est complété par une démarche de R&D social sur une approche élargie des funérailles, de la mort et du deuil.

Je vous aide à donner le surplus de votre jardin potager plutôt que de le jeter

Cette association basée près de Bordeaux a pour objectif de lutter contre les gaspillages potagers en permettant aux personnes éloignées de l’emploi de retrouver un emploi et un lien social. Un arbre fruitier produit généralement plus que son propriétaire ne consomme. Le Bocal Local incite au partage du surplus de production de fruits et légumes, généralement redistribués en l’état auprès d’associations alimentaires ou transformés (bocaux, conserves…).

Je gère un centre de tri qui emploie des personnes en situation de handicap

Elise Altantique est une entreprise de l’économie sociale et solidaire qui emploie des personnes en situation de précarité sociale et/ou professionnelle pour collecter et trier des déchets de bureaux et plastique. L’organisme collecte également des bio déchets issus de la restauration et des invendus non consommables de la grande distribution. Cet acteur à la fois tourné vers l’économie circulaire et solidaire emploie près  d’une quarantaine de personnes.

Je promeus les sports de glisse aquatique tout en oeuvrant pour l’environnement

Waterlife Community vise à développer la pratique et la culture des sports de glisse aquatiques au travers d’une démarche éco-durable et éco-solidaire. L’action de cette association bordelaise est à la fois sportive, culturelle, écologique, mais également sociale et s’appuie sur les valeurs éthiques de ces sports. L’un des grands défis de Waterlife Community est de sensibiliser le grand public à la pollution des océans.

Je fais danser les femmes victimes de violences sexuelles

L’association Loba, qui signifie « exprime-toi » en lingala en République du Congo, engage les citoyens, sur divers thèmes comme, par exemple, les conditions de vie des communautés, à travers des expositions et des spectacles de différentes formes d’art. Loba focalise ses actions sur son projet « Re-Création » œuvrant pour accompagner les femmes victimes de viols  et prévenir les violences sexuelles faites aux femmes grâce à l’expression corporelle. La raison d’être de Loba est de proposer aux femmes des moyens de se réapproprier leur destin (« empowerment »).

Mon ballon apporte de l’énergie dans des zones sinistrées

Eonef (anciennement Zéphyr Solar) conçoit et produit des plateformes aériennes autonomes en énergie qui prennent la forme de ballons captifs à hélium capables de voler sur plusieurs semaines. Cette entreprise sociale et solidaire s’engage auprès d’ONG d’urgence, de missions scientifiques et d’opérateurs des télécommunications, entre autres. Leur ballon photovoltaïque a pour objectif de faciliter l’intervention d’urgence en apportant de la connectivité rapidement. Parallèlement, d’autres services aériens soutiennent l’activité sur des évènements éphémères ou des sites isolés. Eonef a un triple impact : sociétal en visant à faciliter l’action des services d’urgence, environnemental en proposant une solution propre, et financier en réduisant les besoins d’infrastructures.