Image non disponible
Image non disponible
Slider

Créer dans l'éthique

« Quand je fais le bien, je me sens bien. Quand je fais le mal, je me sens mal. Voilà ma religion. » Abraham Lincoln

Capitalisme sauvage

Parce que la mondialisation de l’économie favorise la délocalisation de la production dans les pays à bas coût de main d’œuvre, peu regardants sur les conditions de travail et la pollution environnementale.

Raréfaction des emplois

Parce que la quête de l’épanouissement personnel va transformer en profondeur le travail des cols bleus et blancs à l’heure ou l’IA remet en cause la suprématie de l’intelligence humaine.

Hyper consumérisme

Parce qu’à confondre plaisir et bonheur, notre frénésie de l’avoir au dépend de l’être, nous transforme en acheteurs compulsifs, insatiables et insatisfaits à la fois bourreaux et victimes du système.

Concentration des richesses

Parce qu’au rythme actuel de la montée des inégalités de revenus, la part du patrimoine des 0,1 % les plus riches sera équivalente à l’ensemble des revenus de la classe moyenne mondiale d’ici 2050.

Renaissance des Communs

En favorisant l’avènement d’un nouveau paradigme économique à travers la promotion de l’entrepreneuriat social, dont la mission n’est pas l’enrichissement personnel mais l’interêt général au service du bien commun.

Complémentarité des intelligences

En travaillant de manière enrichissante avec toutes les formes formes d’intelligence, qu’elles soient humaines, animales, végétales ou artificielles dans le respect de leurs différences.

Consommation responsable

En conscientisant chacun d’entre nous dans nos actes d’achats, pour orienter nos choix vers une consommation plus qualitative incluant la prise en compte du travail, de l’environnement, la protection sociale et le transfert des bénéfices.

Répartition des richesses

En mesurant différemment la richesse créée au niveau mondial et en la redistribuant de manière plus équitable grâce à une lutte contre la fraude fiscale ainsi que la mise en place de nouvelles formes de rémunération et taxations.

Découvrez les pionniers Shamengo
qui créent dans l'éthique !

Franck Dasilva

Le Port / Réunion
Nous avons monté une filière de valorisation des palettes en bois
EcoPAL est la filière de valorisation des déchets "palettes" à La Réunion. En tant qu'île, la majorité de nos produits sont importés sur palettes via container. Initialement, la grande majorité des palettes à usage unique termine en décharge. Nous détournons environ 600 tonnes de palettes par an pour les démonter et les revendre en planches de bois destinées au bricolage, mobilier DIY... EcoPAL est non seulement une démarche d'économie circulaire, mais encore d'insertion : notre atelier situé dans un centre de détention emploie 8 détenus. Ainsi, EcoPAL protège la planète en évitant l'enfouissement de ces déchets, offre une seconde vie à ces palettes en les revendant à coût modéré, créé de la valeur et de l'emploi pour des personnes en situation de précarité. L'art de faire feu de tout bois !

Une Villa pour créer au quotidien dans l’éthique

Depuis son apparition, Homo sapiens utilise sans relâche son intelligence. Elle lui a permis d’accéder au sommet de la pyramide alimentaire et de créer une société d’abondance. Il est aujourd’hui temps d’insuffler de l’éthique à tout ce qu’il entreprend. C’est ce que nous proposons de faire dans la gestion de la Villa ainsi que dans son mode de gouvernance.

L’école Shamengo

Apprendre à créer dans l’éthique. Un de nos quatre enseignements cardinaux au service d’une nouvelle philosophie de vie.

Prenons soin de nous informer !

Que sont-ils devenus ?

3 janvier 2019
CHRISTIAN BOISARD - Inventeur de la méthode Boisard anti-bégaiement

Que sont-ils devenus ?

12 décembre 2018
KATHERINE FREUND - Fondatrice d'ITN (Independent Transportation Network)

Que sont-ils devenus ?

27 novembre 2018
OLIVIER DESURMONT - Fondateur de Sineo, président de Cooptalis

Que sont-ils devenus ?

15 novembre 2018
AWEN DELAVAL - Pionnier Shamengo, fondateur et directeur de Samatoa Lotus Textiles

Que sont-ils devenus ?

29 mars 2018
Isabelle Quéhé - fondatrice d'Universal Love