Mes recherches permettent des dépistages sur mesure du cancer du sein

Suzette Delaloge, spécialiste du cancer du sein, fait bouger les conventions et les lignes de la cancérologie. Elle a créé il y a plus de 10 ans la consultation « diagnostic en un jour du cancer du sein ». Ses recherches portent de plus en plus sur la prévention et la prédiction personnalisées des cancers du sein. Tandis que le dépistage organisé par mammographie fait débat depuis des années, Suzette Delaloge mise sur un diagnostic anticipé personnalisé. Elle a validé le principe d’une telle approche avec un logiciel appelé MammoRisk intégrant quatre facteurs de risque (âge, densité des seins, histoire familiale, antécédents de biopsie mammaire). Elle a lancé My-PeBs, une première grande étude menée sur 85 000 femmes, financée par l’Union européenne.

J’ai créé des dessins animés pour sensibiliser les enfants à l’hygiène et l’alimentation

En Ethiopie, les enfants sont confrontés à une multitude de problèmes : pauvreté, maladies, mauvaise alimentation, manque d’éducation… C’est sur ce constat qu’est née l’entreprise sociale Whiz Kids Workshop qui propose des contenus pédagogiques ludiques aux enfants tels que des dessins animés, des séries radiophoniques, des séries télévisées… Ces programmes éducatifs sont produits localement. Ils sont donc culturellement adaptés et génèrent un réel impact sur les jeunes générations.

J’ai créé le train de l’espoir pour sauver des vies dans les campagnes

Phelophepa n’est pas un train comme les autres. Ce train médical sillonne l’Afrique du Sud depuis sa mise sur les rails en 1994, pour soigner ceux qui vivent dans les déserts médicaux. Grâce au Phelophepa chaque année, 45 000 malades vivant dans des régions rurales peu accessibles, sont pris en charge. Les services ne sont pas limités au train puisque les équipes se déplacent dans les écoles et les villages pour apporter leur aide à ceux qui ne peuvent pas se rendre à la gare, et transmettre les règles de prévention et d’hygiène.

Ma plate-forme décrypte les ordonnances pour les patients

Très souvent, les ordonnances rédigées par les médecins sont incompréhensibles en raison de l’utilisation d’un jargon médical très spécialisé. En 2011, Ansgar Jonietz a imaginé la plateforme “Was hab’ ich ?” (“qu’est-ce que j’ai ?”) qui permet de traduire les termes complexes en langage accessible au plus grand nombre. Déjà plus de 32 000 diagnostics simplifiés ont été rédigés par l’organisation soucieuse de former des médecins à une relation fluide et de confiance avec leurs patients.

J’ai inventé le premier coeur artificiel

Le professeur Alain Carpentier, qui a consacré plus de 40 ans de sa vie à la recherche médicale en cardiologie, a transformé en réalité le rêve d’un coeur entièrement artificiel. L’insuffisance cardiaque chronique est une maladie évolutive qui touche plus de 20 millions de patients en Europe et aux Etats-Unis. Le cœur artificiel Carmat est un dispositif dont le but est de fournir une solution pérenne aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque terminale sans traitement  alternatif du fait de la pénurie d’organes humains en bon état. Il présente trois innovations majeures : biocompatibilité, pulsatilité et auto-régulation.

Je crée des objets design thérapeutiques qui font du bien aux malades

Passionné de médecine et de beaux arts, ce designer français réalise des objets insolites et innovants qui améliorent la qualité de l’environnement, en particulier celui des malades. Sa création “Demain est un autre jour”, constituée d’un écran et d’une sculpture dotés d’un logiciel recueillant des données météorologiques, permet d’afficher le temps qu’il fera le lendemain. Ce projet a été réalisé pour une unité de soins palliatifs dans l’optique de rendre la chambre plus accueillante et poétique, à la fois pour le patient et sa famille. Mathieu Lehanneur est aujourd’hui reconnu pour mettre le design au service du mieux vivre.

J’ai inventé des robots intelligents pour assister les chirurgiens

Bertin Nahum est un serial entrepreneur franco-béninois médiatique. Il a créé sa première start up, Medtech, qui a ouvert la voie à la robotique chirurgicale. Quantum Surgical veut continuer à explorer le potentiel de la robotique chirurgicale mini-invasive permettant de fiabiliser les actes des praticiens et d’apporter précision et reproductibilité. L’innovation ne se résumera pas nécessairement à des assistants virtuels. Quantum Surgical développe également des logiciels d’aide à la décision, des outils de réalité virtuelle…

J’utilise des micro-organismes pour la résistance des sols, des animaux et des humains

EM Agriton produit et distribue des produits naturels pour le secteur de l’agriculture, principalement. Ces produits visent à améliorer les aspects biologiques, physiques et chimiques du cycle végétal-animal-matière organique-sol. Ils sont conçus à base d’EM®, combinaison de micro-organismes bénéfiques et efficaces (bactéries, lèvres, champignons).

J’élève des vers marins pour sauver des vies humaines

La découverte de ce biologiste breton sur les arénicoles, des vers marins vivant dans le sable, est remarquable. En 2000, il comprend que ces vers ont un sang différent du sang humain. Leurs globules rouges sont capables de stocker l’oxygène beaucoup plus longtemps car ils respirent à marée haute et vivent en apnée à marée basse. A partir de l’hémoglobine de l’arénicole, Franck Zal produit un additif aux solutions de conservation des organes destinés à être greffés. Ainsi, en apportant de l’oxygène, cette solution permet de ralentir la dégradation du greffon.

Je répare les souvenirs liés aux états de stress post-traumatiques

Ce chercheur en psychiatrie de l’Université de McGill a mis au point une thérapie de reconsolidation mnésique destinée aux personnes victimes de grands traumatismes. Après avoir absorbé un bétabloquant associé à un protocole précis de réactivation du souvenir, on demande au patient de rédiger son souvenir qu’il relira a haute voix à chaque séance. Les molécules diffusées par le bétabloquant interfèrent dans le ré-enregistrement de la charge émotionnelle du souvenir dans la mémoire à long-terme sans l’altérer. Au bout de 4 à 6 séances hebdomadaires, la plupart des patients ressentent une nette diminution de leurs symptômes de stress post-traumatiques. Ce chercheur est venu proposer son aide en France après les attentats de Paris et Nice en 2015-2016.