Je bichonne les objets jetés pour leur donner une belle deuxième vie

La Collecterie collecte les objets considérés comme des déchets, les trie, puis les répare ou les transforme pour leur donner une nouvelle vie et les relancer dans le cycle de la consommation ordinaire. L’association est l’une des ressourceries pionnières du traitement des Déchets d’Éléments d’Ameublement (DEA) par la rénovation et la personnalisation des meubles en bois.

Je crée du mobilier à partir de déchets industriels

Maximum Paris conçoit et fabrique du mobilier en série à partir des chutes, pertes et rebuts des productions industrielles. Les meubles sont dessinés en fonction de la nature et de la forme des déchets industriels récupérés. Parmi le clou de la collection figure le fauteuil Gravêne 75. Cette pièce est réalisée à partir de plastique de couleur qui, une fois refroidi et répandu sur le sol, forme des plaques destinées au rebut. Maximum récupère cette matière première de qualité pour la fondre dans un moule formant la coque de ce fauteuil hyper tendance.

Je redonne dignité aux personnes en situation de précarité par la créativité

Les Résilientes est le studio design d’Emmaüs Alternatives. Ce lieu de création fait le pari d’utiliser les talents manuels et artistiques comme levier d’insertion sociale et professionnelle. Au delà de vouloir agir positivement sur l’estime de soi et la confiance des personnes en situation de grande fragilité, Les Résilientes récupèrent des matériaux et/ou objets usagés pour les transformer en des accessoires de décoration design de qualité et durables.

 

Je transforme des tas de déchets en “magma” de construction

Le fondateur d’EtNISI a fait le pari que tout est bon dans la déconstruction ! La start-up basée près de Roubaix fabrique des objets à partir de matériaux recyclés. Elle a mis au point un procédé original intégrant à la fois la valeur industrielle, patrimoniale et esthétique des déchets transformés. Les matières recyclées, durables et résistantes, représentent plus de 75% de la composition des produits finaux. Le fruit de ce long travail de R&D a été baptisé Wasterial : un matériau nouveau qui, par ses propriétés et ses usages multiples, permet de développer des formes et des objets à l’infini !

Je créé des meubles design et éthiques en circuit court

Kataba est une entreprise engagée, née de la volonté de ramener la production des meubles et des objets de décoration dans les ateliers d’artisans locaux, pour une production contemporaine, éthique et locale. Parce que les meubles fabriqués par les artisans représentent moins de 5% du marché, cette société de la région parisienne entend remettre leur savoir faire à l’honneur tout en rémunérant à leur juste prix tous les acteurs de la chaine de valeur. L’art du mobilier à impact positif !

J’ai créé la première gourde à compote réutilisable

Cette mère de famille de 5 enfants est à l’origine de cette solution innovante. Aussi pratiques que les gourdes de compote jetables mais bien plus économiques, ludiques et écologiques, les Squiz réutilisables permettent aux familles de concilier encas nomades et consommation responsable. Destinées à tous les âges (bébés, enfants, ados, adultes), elles se remplissent de recettes faites maison ou achetées en grand format et s’emportent partout. Réutilisables en moyenne 50 fois, elles permettent de réduire les déchets de façon significative.

 

 

Mon lampadaire solaire en récup’ illumine les nuits maliennes

Matteo Feronni a créé des lampadaires solaires mobiles dans la région de Ségou au Mali. Il a dessiné un prototype pouvant être reproduit facilement par des artisans locaux et réalisé à partir d’objets fournis par les villageois. Ces lampadaires mobiles et écologiques, sont fabriqués avec une roue de vélo et d’autres objets recyclés. Ils sont utilisés dans 15 des 72 villages de cette communauté rurale et portent le nom magique de « Foroba Yelen » qui signifie « la lumière collective » en Bambara. Grâce à cet éclairage ingénieux, les artisans peuvent travailler la nuit, évitant ainsi la chaleur écrasante du jour.

Nous utilisons les outils numériques au service du réemploi des déchets

Au côté de trois autres architectes fraîchement diplômés de l’école d’architecture de Paris Malaquais, Eric a souhaité questionner le statut des déchets et leur réemploi. Pimp Your Waste propose un nouveau processus industrialisable de revalorisation des matériaux grâce à l’utilisation des outils numériques (robots et algorithmes). Le projet vise à allier technologies high-tech et low-tech au sein d’un même objet. Une gamme de mobilier design en bois recyclé est d’ores et déjà disponible.