J’ai créé un régénérateur capable de recharger des piles jetables

Chaque année en France, environ 27­ 000 tonnes de piles sont consommées parmi lesquelles 80% de piles alcalines jetables. En fin de vie, seules 30% de ces piles sont recyclées. Cédric Carles, designer passionné par les questions de transition énergétique,  a réussi à démontrer que la plupart des piles – même les non rechargeables- pourraient vivre entre cinq et dix vies et être régénérées autant de fois. Le principe de la RegenBox est simple. Elle fonctionne grâce à un courant alternatif par micro-impulsions qui permet d’inverser la réaction chimique et ainsi de régénérer la pile sans risque d’explosion ou de coulure. L’originalité de la démarche consiste également à partager et co-construire la RegenBox idéale. Pour cela, Atelier 21 a créé une communauté de bêta-testeurs en charge de tester le système.

J’ai mis au point un procédé unique au monde de recyclage des cartes électroniques

Mise au point en collaboration avec trois laboratoires universitaires aquitains et toulousains, cette nouvelle technologie baptisée Nirea (New Industrial Recovery of Electronic-Assemblies) permet de recycler les cartes électroniques. Concrètement, elle procède à la séparation des métaux précieux et des polymères, ce qui permet de capter une grande partie de leur valeur ajoutée. Reposant sur des procédés uniquement mécaniques, elle évite les rejets gazeux ou le recours à des solutions chimiques. Cette innovation rend ce projet sans équivalent d’un point de vue environnemental.

J’ai conçu le premier navire à hydrogène au monde

Le catamaran Energy Observer teste en grandeur nature la production et la gestion d’énergies renouvelables. Concrètement, ce bateau autonome en énergie et sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines, propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables, effectue un tour du monde des solutions en énergie propre. Plus qu’un bateau, Energy Observer est un laboratoire des technologies pour les énergies du futur, expérimentées en conditions extrêmes. L’objectif est de démontrer l’efficacité et les performances de la chaîne hydrogène complète en milieu marin hostile pour valider son application en milieu terrestre.

Nous sommes la première ville américaine alimentée à 100% par les énergies renouvelables

En mai 2007, la ville de Greensburg au Kansas est détruite en quasi totalité par l’une des tornades les plus dévastatrices qu’ont connu les Etats-Unis. Après la catastrophe naturelle, la communauté décide de reconstruire de façon verte et durable. Aujourd’hui, cette petite commune est devenue un laboratoire écolo avec le plus grand nombre de bâtiments certifiés LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) par habitant au monde et de puits de géothermie. Parallèlement aux habitats durables alimentés par les énergies renouvelables, les places de parking sont réservées au co-voiturage et aux véhicules économes en carburant.

Je recycle tous les déchets électroniques en fin de vie

Cette entreprise de la région Nouvelle Aquitaine prend en charge les déchets d’équipements électroniques et électriques (DEEE) des professionnels, en particulier dans les secteurs industriels et l’aérospatiale.  Ecomicro a lancé le premier site de recyclage photovoltaïque “ReVolt Lab” et la première plateforme digitale dédiée aux déchets électroniques des particuliers “Je Valorise”.

Je produis de l’électricité grâce à la puissance des vagues

HACE (Hydro Air Concept Energie) développe une solution de production d’énergie en utilisant l’immense potentiel de l’énergie des vagues. La technologie brevetée par HACE s’appuie sur le principe des colonnes d’eau oscillantes multiples. Elle fonctionne quasiment tout le temps avec un large spectre de vagues. Elle est conçue pour être légère et réduire les coûts d’exploitation grâce à une maintenance simple. L’énergie produite est quasi non intermittente, propre, renouvelable et compétitive.

Je valorise des résidus organiques par l’élevage d’insectes

En s’inscrivant dans une démarche circulaire, Protifly valorise des coproduits organiques en farine protéique, huile et engrais pour l’alimentation animale et la fertilisation des sols. L’entreprise utilise des insectes pour bioconvertir des coproduits organiques en protéines et huile de qualité. Les molécules sont extraites et commercialisées comme substitut aux ressources utilisées aujourd’hui dans l’alimentation animale. Le résidu de l’élevage est un engrais sain contenant les nutriments nécessaires à la fertilisation des sols. La boucle est bouclée !

J’ai créé un réseau de chauffeurs décentralisé en mode “peer to peer”

Arcade City utilise la technologie de la blockchain pour mettre en relation des passagers et des chauffeurs sans intermédiaire. L’objectif est d’éviter les commissions élevées que pratiquent les autre plateformes de VTC et d’améliorer les conditions de travail des conducteurs. Pour cela, chauffeurs et passagers sont invités à utiliser une monnaie électronique basée sur la blockchain. Arcade City prélève une petite commission sur les paiements, de l’ordre de 10% contre 25% chez Uber. La technologie sert également à assurer la sécurité des paiements.

Je vous permet de réparer vous-mêmes vos appareils électroménagers

Le site Spareka est une véritable école de la réparation luttant contre l’obsolescence programmée. Après avoir établi, sur la plateforme web, un diagnostic de la panne constatée, les particuliers se transforment en “néo-réparateurs” grâce à des tutoriels et des vidéos explicatives sur des frigidaires, des fours, des cafetières et autres objets du quotidien. Puis, ils peuvent se procurer les pièces à changer dans un catalogue comprenant plus de 8 millions de références parmi lesquelles des pièces détachées pour l’électroménager, les piscines, les volets roulants, les smartphones, les portes de garage, entre autres !

J’ai créé le supermarché des déchets électroniques reconditionnés

La start up entend lutter contre le gaspillage électronique en vendant des produits remis à neuf par des entreprises sociales. L’objectif de la jeune pousse est de créer “l’Amazon” des produits reconditionnés. Chaque année, plus de 600 millions de produits électriques et électroniques neufs sont vendus sur le marché. Un Français produit aujourd’hui environ 22 kg de déchets électroniques par an, qui finissent généralement dans des décharges sauvages en Asie ou en Afrique. La plateforme propose des smartphones, des machines à café, de l’électroménager 60% moins cher que prix de marché car ils sont issus d’usines françaises où ils ont été réparés.