Je récolte des chaises !

Le designer britannique Gavin Munro fait pousser des saules en leur donnant la forme de chaises, fauteuils, luminaires, ou encore de tables ! Bien que lent, puisqu’il pousse au rythme de la nature, le résultat est particulièrement original : des meubles en bois d’un seul tenant, tous dotés d’une forme unique. L’objectif de cet amoureux de la nature ? Travailler le bois tout en préservant les forêts.

Je crée des objets et du mobilier à partir d’algues marines

L’eutrophisation des eaux a provoqué une prolifération anormale d’algues sur les plages bretonnes. Ces algues créent une matière organique polluante et toxique. L’enjeu premier du projet Alga est d’élever ce déchet local au rang de production positive, afin qu’il serve au design ou à l’agencement. Le travail  du designer Samuel Tomatis marie design industriel et architecture éphémère. Passionné par la mer et le phénomène des marées, ses recherches à la croisée de la science et de l’art, se transposent en applications concrètes : mobilier, luminaires, outils pour l’horticulture, matériaux de construction, contenants alimentaires ou encore textiles…

Après avoir redressé l’entreprise, j’ai lancé une marque 100% éco-responsable

En 2018, l’enseigne de distribution historique des enseignants, créée en 1947, a lancé une gamme de mobilier et de linge de maison répondant aux critères de son positionnement pour une production et une consommation responsable. Meubles, literie, linge de maison, la collection décline en 13 lignes et quelques 70 références la promesse de produits durables et socialement responsables sans oublier d’être imaginatifs. Camif Edition est la première marque à s’engager dans 6 principes : production locale, respect de l’environnement, santé, transparence, 1% pour la bio-diversité et et co-création avec les consommateurs.

Je fabrique des tissus toujours plus créatifs et durables

Cette entreprise danoise crée, développe et fabrique des tissus  d’ameublement depuis 1851. Elle propose aujourd’hui une large gamme de produits des plus traditionnels (pure laine, feutrine, drap de laine…) aux plus innovants (polyesters recyclés, tissus acoustiques, microfibre, résille, ZenXit…). Les équipes de designers et de R & D de Gabriel cherchent à produire des solutions textiles ayant une forte valeur ajoutée, non seulement esthétique et fonctionnelle, mais aussi écologique. Plusieurs collections, à l’image de la gamme de tissus ignifugés “Chili”, proposent des tissus de première qualité fabriqués à partir de 75 à 100% de tissus recyclés.

Je redonne dignité aux personnes en situation de précarité par la créativité

Les Résilientes est le studio design d’Emmaüs Alternatives. Ce lieu de création fait le pari d’utiliser les talents manuels et artistiques comme levier d’insertion sociale et professionnelle. Au delà de vouloir agir positivement sur l’estime de soi et la confiance des personnes en situation de grande fragilité, Les Résilientes récupèrent des matériaux et/ou objets usagés pour les transformer en des accessoires de décoration design de qualité et durables.

 

J’ai créé un papier mâché dernière génération

Au coeur du centre culturel de Lecce en Italie, cet architecte italien a redonné ses lettres de noblesse au papier mâché en le révolutionnant. Conçu selon un processus de production respectueux de l’environnement et économe en énergie, le papier mâché fabriqué par Paper Factor est le plus léger du marché. De plus, ce matériau revisité possède des propriétés thermiques et acoustiques. Son utilisation offre de nouvelles perspectives en rénovation, décoration et restauration du patrimoine !

J’ai créé les premières chaussures à planter une fois usées !

Christian Maats est un designer spécialisé dans l’innovation durable. Il a créé les « Oat Shoes », des baskets à la fois tendance et entièrement biodégradables. Ces chaussures ne laissent aucune trace sur terre : lorsqu’elles sont usées, au lieu de les jeter, plantez- les dans votre jardin, arrosez- les régulièrement et elles se mettront à fleurir !

Je fabrique des cercueils biodégradables à partir de journaux recyclés

Cette Britannique, passionnée de nature, a eu l’idée de fabriquer des cercueils et des urnes funéraires écologiques et biodégradables selon le principe de l’économie circulaire, à partir de journaux recyclés et de pulpe de mûre. A mi-chemin entre le sarcophage égyptien et le sac à dos de montagne high-tech, le cercueil Ecopod, au design épuré et contemporain, ne pèse que 14 kilos, il est disponible en deux tailles et en six couleurs, avec ou sans motifs. Pour que l’industrie de la mort ne tue plus la planète…

J’ai créé le frigo intelligent zéro déchet pour se restaurer au bureau

Ramy Fischler, designer belge basé à Paris, a inventé le frigo Nu (naturellement urbain). Ce frigo connecté permet de choisir son repas après avoir présenté un badge pour se connecter à son compte client. Les plats proposés sont faits maison par des restaurateurs.  Nu fonctionne à la manière d’un distributeur automatique mais avec de “vraies” bonnes choses à l’intérieur. De plus, ce frigo présente une dimension écologique en intégrant le principe du “zéro déchet”. Les plats sont distribués dans des bocaux en verre, qui sont remis au frigo, une fois le repas terminé. Puis, ceux-ci sont retournés au restaurateur pour être réutilisés.