J’ai créé le train de l’espoir pour sauver des vies dans les campagnes

Phelophepa n’est pas un train comme les autres. Ce train médical sillonne l’Afrique du Sud depuis sa mise sur les rails en 1994, pour soigner ceux qui vivent dans les déserts médicaux. Grâce au Phelophepa chaque année, 45 000 malades vivant dans des régions rurales peu accessibles, sont pris en charge. Les services ne sont pas limités au train puisque les équipes se déplacent dans les écoles et les villages pour apporter leur aide à ceux qui ne peuvent pas se rendre à la gare, et transmettre les règles de prévention et d’hygiène.

Je mets l’intelligence artificielle au service de la lutte contre la pauvreté

La mission de cette Fondation est de mettre à disposition les nouvelles technologies pour favoriser le développement dans les pays émergents. Combattre les parasites dans les champs de coton, lutter contre tuberculose, la mortalité infantile… autant de sujets auxquels s’attaque la Fondation créée à l’initiative de deux milliardaires indiens de la Silicon Valley.

J’ai créé une fontaine qui rend l’eau potable, sans produits chimiques ni électricité

En 2018, 1/3 de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable et 2,6 millions de personnes meurent chaque année à cause de la mauvaise qualité de l’eau consommée. La fontaine Safe Water Cube est une innovation qui rend potable toutes les eaux de surface (rivière, mare, puits ou eau saumâtre) en supprimant virus et bactéries. Elle fonctionne sans électricité, sans produits chimiques et sans maintenance, à part un simple nettoyage avec de l’eau et du vinaigre. Près de 1000 litres d’eau peuvent ainsi être fournis chaque heure, soit 150 000 litres d’eau par mois !

 

Je réduis la malnutrition grâce à la biofortification des cultures

Dans les pays en développement, les carences en vitamine A peuvent provoquer de graves anémies et une cécité chez les enfants. Pour lutter contre les carences en micronutriment, le programme mené par Helen Keller International encourage la biofortification de certaines cultures. La bio-fortification est une méthode de reproduction des cultures, soit par sélection classique, soit par génie génétique, qui augmente leur valeur nutritionnelle. Par exemple, la patate douce à chair blanche, la plus cultivée en Afrique, est pauvre en bêta-carotène (micronutriment que le corps transforme en vitamine A) alors que la patate douce à chair orange en est particulièrement riche. La consommation journalière d’une patate douce à chair orange de taille moyenne assure à l’enfant ses besoins quotidiens en vitamine A.