Je réduis la malnutrition grâce à la biofortification des cultures

Alix de Nicolay

France / Paris
Innovation : Commercialisée / diffusée
Dans les pays en développement, les carences en vitamine A peuvent provoquer de graves anémies et une cécité chez les enfants. Pour lutter contre les carences en micronutriment, le programme mené par Helen Keller International encourage la biofortification de certaines cultures. La bio-fortification est une méthode de reproduction des cultures, soit par sélection classique, soit par génie génétique, qui augmente leur valeur nutritionnelle. Par exemple, la patate douce à chair blanche, la plus cultivée en Afrique, est pauvre en bêta-carotène (micronutriment que le corps transforme en vitamine A) alors que la patate douce à chair orange en est particulièrement riche. La consommation journalière d’une patate douce à chair orange de taille moyenne assure à l’enfant ses besoins quotidiens en vitamine A.
|

Échangez, soutenez, discutez !