Je permets aux entreprises de récupérer l’eau de pluie

Kipopluie propose de récupérer et de traiter les eaux de pluie pour permettre aux collectivités locales, aux entreprise de BTP et aux constructeurs de réaliser 40 à 50% d’économie sur leurs dépenses en eau. Les eaux pluviales non potables sont dévolues aux eaux techniques (nettoyage, arrosage et toilettes). L’objectif est d’augmenter la ressource en eau par la récupération des eaux pluviales de toiture et de limiter la consommation par l’installation d’équipements hydro économes.

J’ai conçu un tabouret design à partir de déchets en plastique issus de l’océan

L’artiste britannique Alexander Groves et l’architecte japonaise Azusa Murakami se sont rendus en Amérique du Sud, en Chine et jusqu’aux ilots vierges du Pacifique pour y recueillir des matériaux inédits et des rebuts. En particulier, ils ont récupéré en plein océan des déchets en plastique jetés à la mer pour concevoir un tabouret récup’ design baptisé Sea Chair. La collection a été créée directement sur le bateau, avec une machine d’extrusion à énergie solaire.

J’ai développé un plastique entièrement renouvelable à base d’aiguilles de pin !

Matthew Davidson et son équipe de chercheurs de l’Université de Bath ont conçu un plastique “vert” fabriqué à partir d’un produit dérivé des aiguilles de pin, appelé “pinène”. Les chercheurs ont en effet découvert qu’il pouvait remplacer la caprolactone, composant du plastique élaboré à partir du pétrole. De plus, l’intérêt de cette technique est de réutiliser un déchet de l’industrie du bois et du papier, au lieu de le laisser se perdre. Seulement quelques grammes de plastique ont été produits pour le moment, mais l’objectif est à terme d’utiliser le matériau pour les emballages alimentaires, les sacs en plastique ou encore les implants médicaux, pour un impact positif sur l’environnement

J’ai créé un service de recyclage à vélo qui transforme les déchets en revenus !

A Lagos, seulement 40 % des déchets sont collectés et moins de 20 % sont recyclés. La start-up Wecyclers a donc décidé de faire de la gestion des déchets son business. L’entreprise créée par une jeune nigériane, ingénieur de formation ayant travaillé durant 10 ans aux Etats-Unis, collecte les poubelles à la demande grâce à un système par SMS. Elle se rémunère en les vendant à la société publique de gestion des déchets de la ville. Les employés de Wecyclers traversent à vélo les quartiers populaires de Lagos pour collecter des ordures. Puis, dans les quatre plateformes de traitement, les employés effectuent d’abord un tri méticuleux. Les déchets sont ensuite nettoyés, décontaminés, séchés, compactés et vendus.