Notre goutte-à-goutte solaire transforme un problème sanitaire en une symbiose végétale naturelle

Un goutteur permet d’arroser les plantes de façon continue et prolongée, par un système goutte à goutte. Le colmatage est le pire problème des goutteurs professionnels. Les biofilms, le calcaire et les particules se déposent dans les fins passages des systèmes classiques, si bien que 75 % des goutteurs sont totalement colmatés après 10 semaines. Le goutte-à-goutte solaire ORIAZ résiste au colmatage avec l’eau non filtrée. En outre, ce goutteur est particulièrement adapté à l’utilisation de l’urine fertilisante (0,6 % d’Azote + 0,1 % de phosphore + 0,2 % de potassium) comme alternative aux engrais chimiques. La méthode consiste à diluer l’urine entre 2 % et 25 % dans de l’eau et à l’appliquer avec le goutteur solaire ORIAZ. De 3 à 7 % des gaz à effet de serre proviennent de l’assainissement des eaux usées. Environ 2,5 % de ces gaz proviendraient de la production et de l’utilisation d’engrais chimiques. Recycler l’urine humaine peut donc aider à réduire les gaz à effets de serre. Nous produisons chacun en moyenne 500 litres d’urine par an, soit 3 kg d’azote. Détourner l’urine des eaux usées vers l’agriculture contribue potentiellement de manière significative à l’atténuation du changement climatique.