Je crée du mobilier à partir de déchets industriels

Maximum Paris conçoit et fabrique du mobilier en série à partir des chutes, pertes et rebuts des productions industrielles. Les meubles sont dessinés en fonction de la nature et de la forme des déchets industriels récupérés. Parmi le clou de la collection figure le fauteuil Gravêne 75. Cette pièce est réalisée à partir de plastique de couleur qui, une fois refroidi et répandu sur le sol, forme des plaques destinées au rebut. Maximum récupère cette matière première de qualité pour la fondre dans un moule formant la coque de ce fauteuil hyper tendance.

Je fais respirer la ville grâce à mes taxis à hydrogène

Hype Taxi s’est associé à des poids lourds industriels, Toyota, Idex et Air Liquide, pour déployer sa flotte de taxis à hydrogène. Le fonctionnement est simple et surtout, propre. La pile à combustion près du réservoir permet, grâce à une réaction entre l’hydrogène et l’oxygène captée dans l’air, de produire de l’électricité. L’un des principaux avantage de l’hydrogène par rapport aux batteries électriques et au gaz est un temps de rechargement plus court.

Je transforme des tas de déchets en “magma” de construction

Le fondateur d’EtNISI a fait le pari que tout est bon dans la déconstruction ! La start-up basée près de Roubaix fabrique des objets à partir de matériaux recyclés. Elle a mis au point un procédé original intégrant à la fois la valeur industrielle, patrimoniale et esthétique des déchets transformés. Les matières recyclées, durables et résistantes, représentent plus de 75% de la composition des produits finaux. Le fruit de ce long travail de R&D a été baptisé Wasterial : un matériau nouveau qui, par ses propriétés et ses usages multiples, permet de développer des formes et des objets à l’infini !

J’ai inventé une machine qui transforme les déchets en confettis

Smaller réduit le volume des déchets jusqu’à 90%. Comment ? En évacuant l’air qui se trouve à l’intérieur de tout type de déchets – verre, plastique, carton, métal, y compris des déchets alimentaires. Il existe plusieurs types de machines : Smaller Kitchen pour trier et réduire les déchets dans une cuisine professionnelle, Smaller Room pour broyer les documents et les papiers dans une salle de réunion, et Smaller Pack destinée aux industriels.

Mon procédé permet de recycler des bouteilles en plastique à l’infini

La société française Carbios a été pionnière dans le domaine de la bioplasturgie. Elle a développé en 2017 une technique de dépolymérisation enzymatique, c’est à dire qu’elle a modifié une enzyme d’origine bactérienne pour dégrader le plastique PET que l’on retrouve très souvent dans les bouteilles de lait. Ce système de dégradation du plastique est désormais applicable aux fibres de polyester PET des déchets textiles. Les procédés de biodégradation, biorecyclage et bioproduction de Carbios sous-tendent une véritable révolution à l’heure où la planète souffre d’un trop plein de plastique !

Je référence des produits garantis à vie

Lancé en 2016, le site BuyMeOnce (littéralement “achète-moi une fois”) recense des objets garantis à vie ou de très longue durée. Plusieurs centaines de produits y sont référencés : vêtements, mobilier, jouets, ustensiles de cuisine, accessoires de beauté… Le site dont la vocation est de lutter contre l’obsolescence programmée encourage les consommateurs à regarder davantage la valeur que le prix d’un objet. Car sur le long terme, les consommateurs ne font pas d’économies en achetant des objets de mauvaise qualité !

J’ai conçu une alternative à l’aérosol classique et à la cartouche

Inospray a mis au point la solution Dityspray permettant le conditionnement de produits liquides ou visqueux dans un boitier rechargeable avec mise sous pression par l’utilisateur final. L’absence de gaz rend le système plus sain et plus respectueux pour l’environnement. Cette solution de conditionnement innovante a permis de faire émerger de nouveaux usages et produits. Par exemple, pour des produits épais, gras, des silicones, des mastics en industrie, des pâtes, des beurres, des sauces en alimentaire, des crèmes, des mousses en cosmétique ou encore des nouvelles formes galéniques en pharmacie.

Je fabrique des cercueils biodégradables à partir de journaux recyclés

Cette Britannique, passionnée de nature, a eu l’idée de fabriquer des cercueils et des urnes funéraires écologiques et biodégradables selon le principe de l’économie circulaire, à partir de journaux recyclés et de pulpe de mûre. A mi-chemin entre le sarcophage égyptien et le sac à dos de montagne high-tech, le cercueil Ecopod, au design épuré et contemporain, ne pèse que 14 kilos, il est disponible en deux tailles et en six couleurs, avec ou sans motifs. Pour que l’industrie de la mort ne tue plus la planète…

J’ai créé un mode de transport urbain modulable et autonome !

Cette start-up italienne a mis au point un prototype de transport en commun futuriste et potentiellement révolutionnaire. Celui-ci prend la forme de modules cubiques pouvant s’attacher les uns aux autres ou se détacher en fonction des besoins et des usagers, et cela sans s’arrêter ! Une fois les modules collés, des portes coulissantes s’ouvrent pour permettre le passage des usagers de l’un à l’autre. Ce mode de transport urbain nouvelle génération vise à désengorger le trafic en ville. L’accent est également mis sur la connectivité, avec une application mobile dédiée permettant de programmer ses trajets ou de faire appel à différents services. Autre avantage de la voiture Next: elle est électrique, et donc plus respectueuse de l’environnement.

J’ai inventé un robot 100% made in France qui analyse et purifie l’air

Ce polytechnicien originaire de l’ile Maurice a conçu Diya One, robot qui sert à analyser l’air des hôpitaux, des centres commerciaux, des musées et autres lieux publics… Diya One est un robot de services trois en un. Grâce à ses réseaux de neurones inspirés de la biologie humaine, ce robot est capable de naviguer de façon autonome dans différents environnements variés, y compris les plus contraints, c’est-à-dire comportant des obstacles et des évènements inattendus, pour remplir trois tâches principales : la purification de l’air intérieur, la gestion de l’énergie et la télésurveillance.