Je créé des meubles design et éthiques en circuit court

Kataba est une entreprise engagée, née de la volonté de ramener la production des meubles et des objets de décoration dans les ateliers d’artisans locaux, pour une production contemporaine, éthique et locale. Parce que les meubles fabriqués par les artisans représentent moins de 5% du marché, cette société de la région parisienne entend remettre leur savoir faire à l’honneur tout en rémunérant à leur juste prix tous les acteurs de la chaine de valeur. L’art du mobilier à impact positif !

J’ai créé un collectif de soutien à la culture de fleurs françaises locales et de saison

Dans le sillage du mouvement Slow Flower, cette mère de famille a lancé un collectif visant à favoriser l’émergence d’une filière horticole française en circuit court. Cet organisme entend promouvoir la fleur française en collaboration avec les acteurs et les partenaires qui la portent, défendre la biodiversité et le patrimoine botanique, et enfin, appuyer les producteurs et les fleuristes au travers d’une variété d’actions utiles au rayonnement de la fleur française au niveau local et international.

J’ai inventé une navette électrique pour le dernier kilomètre !

A l’heure où l’enjeu de la mobilité est devenu fondamental et où les besoins de couverture du dernier kilomètre sont désormais omniprésents, EasyMile a développé une flotte de véhicules autonomes baptisés EZ10, sans chauffeur et 100 % électrique. L’objectif de Easymile est de faciliter et d’offrir des transports intelligents sur de courtes distances tant pour le transport de personnes que pour la logistique et le transport de marchandise.

J’ai conçu le premier gratte-ciel en bois en circuit court

Le réchauffement climatique milite pour l’éco-conception et l’utilisation de matériaux naturels. Cet architecte norvégien a conçu la plus grande tour au monde, réalisée entièrement en bois. Haute de 85 mètres, Mjosa sera inaugurée au printemps 2019. La particularité de cette tour réside dans le sourcing local des matériaux. Au travers de cet édifice, l’objectif de cet architecte soucieux de l’environnement est double : d’une part, proposer une vitrine vivante du savoir faire de l’industrie locale en matière de construction en bois, et d’autre part, organiser la construction d’un bâtiment en circuit court (tous les acteurs de la filière sont situés dans un rayon de moins de 20 kilomètres).