Soufflez, je vous dirai de quoi vous souffrez !

Renato Zenobi

Suisse / Zurich
Innovation : Prototype
En analysant les molécules contenues dans l’air expiré, le professeur suisse Renato Zenobi et son équipe tentent de détecter la présence d’éventuelles maladies. A la différence d’autres examens comme les prises de sang redoutées par certains patients, ce test respiratoire n’est pas douloureux. Le diagnostic est établi à l’aide d’un spectromètre de masse, appareil qui permet de déterminer la charge et la masse d’une molécule. Une fois qu’un patient a soufflé dans le dispositif, les gouttes contenues dans l’air sont chargées électriquement. Le spectromètre mesure ensuite le rapport entre la masse et la charge d’une molécule. Chaque personne possédant une empreinte respiratoire unique, il est possible d’établir un diagnostic des pathologies pulmonaires. A terme, les chercheurs souhaitent être en mesure d’identifier d’autres dysfonctionnements du métabolisme.
|

Échangez, soutenez, discutez !