J’ai découvert une chenille mangeuse de plastique !

Federica Bertocchini

Espagne / Santander
Innovation : Prototype
Cette chercheuse a remis en question un postulat que la communauté scientifique pensait acquis depuis longtemps : la biodégradation du polyéthylène, largement utilisé dans les emballages, est impossible. La chenille appelée “fausse teigne de la cire” pourrait s’avérer être une arme redoutable pour éliminer ce type de plastique. En raison de millions d’années passées dans les ruches, la fausse teigne a la capacité de digérer la cire. Or, la cire est un polymère dont la structure chimique est proche du polyéthylène. Cette découverte scientifique permettrait de venir à bout de milliards de sacs plastiques utilisés dans le monde dans chaque année.
|

Échangez, soutenez, discutez !