J’utilise des coquilles d’huîtres pour faire de la peinture

Martine Le Lu

France / Kervellerin
Innovation : Commercialisée / diffusée
Que faire des coquilles d’huîtres qui s’entassent d’année en année le long des côtes bretonnes ? Martine y répond à sa manière, comme vous le constaterez en prenant la route. Sécurisant.
CONFIDENCES DE TOURNAGE

Martine a mis un certain temps à comprendre nos impératifs de tournage. Nous sommes donc venus une première fois alors que la saison des huîtres était terminée. Puis nous sommes revenus une deuxième fois alors que sa chaîne de production ne fonctionnait pas. Heureusement la troisième fois était la bonne.
|

Échangez, soutenez, discutez !

  1. AKIM SAFIDINE

Actualités du pionnier

Martine Le Lu rejoint la Villa Shamengo

16 février 2016
L’usine de Kervellerin fournira, pour la Villa Shamengo, des objets biodégradables fabriqués par impression 3D à partir de matériaux recyclés et renouvelables comme les coquilles d’huîtres.

Des coquilles d’huîtres pour imprimer des objets en 3D

17 décembre 2014
En partenariat avec l’Université de Bretagne-Sud, notre pionnière Martine Le Lu, qui revalorise les coquilles d’huîtres, a mis au point un nouveau filament biodégradable pour imprimer des objets en 3D.