Nous fournissons les plans de machines en open source pour recycler le plastique

Precious Plastic est un projet du néerlandais Dave Hakkens, lancé en 2013, ayant pour objet de démocratiser le recyclage et la réutilisation du plastique. L’idée de base est de montrer comment faire des machines, simplement, avec des matériaux économiques et faciles à trouver. On trouve sur son site plusieurs tutoriels pour réussir son propre atelier de transformation du plastique. Des déchets plastiques qui finissent normalement à la poubelle, si ce n’est dans la nature ou les océans, deviennent une matière première gratuite pour fabriquer toute sorte d’objets. Precious Plastic offre également une opportunité pour les pays en voie de développement de créer des petites entreprises : une activité économique pour améliorer les conditions de vie tout en réduisant la pollution.

Je produis de la viande sans abattre un seul animal

Grâce aux travaux menés par ce chercheur néerlandais sur l’agriculture cellulaire, Mosa Meat propose une méthode de production de viande alternative intéressante. La viande cultivée ne se développe pas dans l’animal, mais grâce à la culture de tissus en laboratoire. Ainsi, des cellules souches sont prélevées dans un muscle de l’animal par biopsie et se développent rapidement grâce à un bioréacteur. De quoi préparer un excellent hamburger  !

J’ai inventé un engin en tiges de bambou pour détruire les mines antipersonnel

Les mines antipersonnel présentes dans plus de 50 pays blessent ou tuent nombre de civils chaque jour et ont un effet dévastateur sur le développement économique et social des pays concernés. Massoud Hassani, d’origine afghane, a créé « Mine Kafon », un engin peu coûteux, sorte de grosse boule se déplaçant à la force du vent, à base de plastique et de tiges de bambou munies à leur extrémité de ventouses, qui permet un déminage rapide et facile.  Grâce à un GPS, une cartographie des zones sécurisées est établie les rendant enfin accessibles aux habitants.

 

Mon système permettra de dépolluer la moitié du Pacifique en seulement 10 ans

A l’occasion d’un séjour en Grèce où il fait de la plongée sous-marine, ce jeune militant écologiste découvre avec stupeur le ravage causé par la pollution du plastique. Il décide alors de développer un système ingénieux pour nettoyer le fonds des océans. Le dispositif consiste à  créer des côtes artificielles dotées de flotteurs et d’un rideau immergé qui a la forme d’un fer à cheval agissant comme une barrière. Le plastique est ensuite aspiré au centre et il n’a plus qu’à être collecté.

Je produis de l’électricité en mélangeant de l’eau douce à de l’eau salée

Jan Post a développé une technologie innovante et durable en matière de production d’électricité, appelée Blue Energy. Elle permet de produire de l’électricité à partir des gradients de salinité de l’eau. Le principe ? Imaginez un réservoir avec de l’eau douce d’un côté, et de l’eau de mer de l’autre ; au milieu, une membrane semi-perméable laisse passer les molécules d’eau. L’importante concentration en sel de l’eau de mer attire rapidement l’eau douce. En passant du côté salé du réservoir, l’eau douce provoque une pression susceptible d’entrainer une turbine électrique… sans salir la planète !

J’ai créé les premières chaussures à planter une fois usées !

Christian Maats est un designer spécialisé dans l’innovation durable. Il a créé les « Oat Shoes », des baskets à la fois tendance et entièrement biodégradables. Ces chaussures ne laissent aucune trace sur terre : lorsqu’elles sont usées, au lieu de les jeter, plantez- les dans votre jardin, arrosez- les régulièrement et elles se mettront à fleurir !

Je crée des sculptures vivantes animées par le vent

Cet artiste sculpteur hollandais s’inscrit dans la mouvance de l’art cinétique basé sur l’art du mouvement que ce soit à travers des œuvres mobiles ou des illusions optiques. Ses œuvres représentent des créatures imaginaires ressemblant à des myriapodes géants réalisés à partir de tubes et bouteilles en plastique. Actionnées par le vent, ces sculptures semblent prendre vie en se déplaçant sur des plages de sable. Theo Jansen s’inspire de la théorie de l’évolution génétique pour concevoir ses sculptures mobiles quasi-autonomes.

J’ai créé une solution de surveillance de l’environnement grâce aux images satellite

Ce jeune ingénieur, expert en “machine learning”, mène depuis quelques années des travaux sur le traitement par l’intelligence artificielle d’images ou de vidéos de surveillance pour contrôler la biodiversité. Par exemple, les analyses quotidiennes de l’eau fournissent des données massives à des endroits précis dont les satellites donnent des images exploitables. La solution Deepskye permet ainsi de prédire la production d’une vigne ou d’identifier le potentiel agronomique d’un sol.

J’ai développé un plastique qui purifie l’air en piégeant le carbone !

Cette start-up basée aux Pays-Bas a développé un plastique révolutionnaire. A la surface, le polymère semble grêlé : des “nano-trous” à perte de vue apparaissent. Ces micro-cavités constituent autant de filtres pour piéger les molécules de dioxyde de carbone. L’air qui passe à travers ce matériau se retrouve de fait purifié. L’utilisation de ce plastique devrait réduire de 40 % la consommation énergétique d’une climatisation, l’air ayant moins besoin d’être renouvelé. Une autre application est à l’étude pour filtrer l’air des espaces confinés.