Nous apprenons à être en bonne santé en mangeant autrement

L’association “Faut qu’ça sorte !” part d’un constat empirique : la santé est dans l’assiette. Sa mission est d’aider chacun à adapter son alimentation de manière ludique, et rien de tel que l’humour pour enseigner les rudiments d’une alimentation saine. Au travers de son site internet, des réseaux sociaux et d’événements sur le terrain, William et Adrien diffusent leurs connaissances, tutos et recettes pour retrouver la pêche !

Je vends de la bière artisanale consignée en vrac

La Consignerie propose de la bière en vrac dans des contenants réutilisables et consignés. Son objectif est de proposer une alternative de consommation à la bière artisanale. En quelques mots, l’idée est de remettre la consigne au goût du jour, car l’impact environnemental et sociétal peut être énorme dans ce domaine. Bière artisanale et zéro déchet : une alliance qui a du sens… et du goût !

Nous construisons un concentrateur solaire à partir de déchets et de carton

L’association de recherche pour le recyclage du CO2 (ArrCO2)  se consacre à la recherche pour le développement de l’industrie à bilan de carbone négatif. Ses objectifs sont l’amélioration des modélisations d’écosystèmes industriels, le développement des phases test des microPBR4D (nouvelle génération de photobioréacteurs automatisés) et la fabrication des engrais ZéroCarbone à base de déchets industriels. Elle développe entre autre, le projet d’héliostat nommé “Umbrella +” : il s’agit d’un concentrateur solaire orientable fabriqué à partir de déchets organiques et de carton.

En jouant au foot, je génère de l’électricité pour m’éclairer !

Jessica O. Matthews et Julia Silverman issues de Harvard, ont fondé Uncharted Play, start-up qui s’est donné comme objectif de trouver des solutions pour produire de l’énergie durable. Se basant sur le fait que le football reste le sport le plus pratiqué au monde, Uncharted Play a mis au point un nouveau ballon de foot nommé Sockett qui accumule de l’énergie cinétique au cours d’une partie de foot. Cette énergie cinétique est ensuite convertie en électricité puis stockée dans une batterie : 30 minutes de jeu et une lampe LED s’éclaire pendant 3 heures !

J’ai fondé le concept de Fab Lab ou comment fabriquer (presque) n’importe quoi

Neil Gershenfeld, physicien et informaticien, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) a fondé le premier Fab Lab (FABrication LABoratory) en 2001. Les Fab Lab, ateliers ouverts à tous, permettent à chacun – sans bagage technique particulier de concevoir et produire des objets personnalisés à partir d’outils de fabrication digitale et de machines à commande numérique. Actuellement, le monde compte des milliers de ces ateliers collaboratifs dans lesquels il s’agit de créer et non de consommer…

Je ne construis pas ma maison, je la fais pousser !

Mitchell Joachim, architecte reconnu en matière de design urbain socio-écologique est co-président et fondateur de Terreform ONE, groupe de conception architecturale qui intègre des principes biologiques à l’environnement urbain. Il a conçu Fab Tree Hab : des maisons arborées «vivantes » ! A partir d’un échafaudage amovible sur lequel des arbres poussent rapidement, les racines entrelacées finissent par se durcir pour devenir une structure durable. Une architecture écologique et immersive !

J’ai créé une école où les enfants apprennent à vivre ensemble

Isabelle Peloux a fait le constat que la coopération s’apprenait. Elle donc fondé l’école du Colibri qui met en œuvre un projet pédagogique permettant aux enfants de bien vivre ensemble. C’est une école primaire privée sous contrat qui suit les programmes de l’éducation nationale tout en appliquant un projet pédagogique spécifique basé sur l’apprentissage de l’empathie, de la créativité, de l’écocitoyenneté et du travail d’équipe. Aujourd’hui l’école compte de 35 à 40 élèves du CP au CM2 répartis en 2 classes. Cerise sur le gâteau : elle organise régulièrement des formations à la pédagogie coopérative destinée aux enseignants, aux éducateurs, ou à toute personne impliquée dans l’éducation des enfants.

J’ai fondé une ONG environnementale qui soutient les populations locales

Ce biologiste italien a dressé un constat : très souvent, les combats opposant les collectifs de riverains aux entreprises industrielles polluantes n’aboutissent pas en raison de l’absence de preuves scientifiques. L’ONG Source International permet de faire appel à un écosystème d’experts et de chercheurs dans l’objectif de collecter des données et des informations utiles aux riverains pour faire valoir leurs droits et défendre leurs intérêts.

J’ai créé un tissu à base de lin aussi rigide que la tôle

Ayant développé très tôt une passion pour le lin, le fondateur de CultureIN a inventé le Varian, un matériau conçu à partir de cette fibre aussi résistante que la fibre de verre mais deux fois plus légère. Ce matériau composite, qui a nécessité trois ans de R&D, met en oeuvre un fil associant du lin et une résine biosourcée, à base de sucre polymérisé issu du maïs, ce qui rend le produit compostable en fin de vie.

Je redonne dignité aux personnes en situation de précarité par la créativité

Les Résilientes est le studio design d’Emmaüs Alternatives. Ce lieu de création fait le pari d’utiliser les talents manuels et artistiques comme levier d’insertion sociale et professionnelle. Au delà de vouloir agir positivement sur l’estime de soi et la confiance des personnes en situation de grande fragilité, Les Résilientes récupèrent des matériaux et/ou objets usagés pour les transformer en des accessoires de décoration design de qualité et durables.