J’ai inventé un robot sous-marin pour sauver la grande barrière de corail

Feras Dayoub, maître de conférence en robotique et le Pr Matt Dunbabin, fondateur de La Great Barrier Reef Foundation recherchent des solutions pour sauver non seulement la grande barrière de corail en Australie, mais aussi les récifs coralliens du monde entier. Les coraux meurent en raison du réchauffement climatique et sous les assauts de l’acanthaster pourpre, une espèce d’étoile de mer « tueuse ». Le robot sous-marin autonome nommé RangerBot permet d’injecter une toxine pour exterminer cette espèce, de surveiller la santé et la cartographie des récifs coralliens, la qualité de l’eau et les effets de la pollution. Cet engin a été distingué en 2016 par le Google Impact Challenge.

J’offre aux sans-abris l’accès à des laveries et à des douches itinérantes

Depuis 2014, Nicholas Marchesi et Lucas Partchett ont mis en place gratuitement pour les sans-abris des camionnettes itinérantes contenant des machines à laver séchantes et, plus récemment, des douches. Plus de 20 véhicules sillonnent une vingtaine de villes en Australie, avec l’aide de 2000 bénévoles. Outre l’accès à l’hygiène, cette initiative permet d’éviter l’isolement des sans-abris en créant du lien social et des moments de convivialité.

J’ai créé un robot sous-marin qui protège les récifs de corail

Ce professeur en sciences et robotique a mis au point Rangerbot, un petit robot sous-marin qui détecte les acanthasters, des étoiles de mer venimeuses qui dévorent le récif corallien. La prolifération de l’acanthaster, provoquant la mort des coraux dans la Grande Barrière, est due au ruissellement agricole dont se nourrissent leurs larves et à la pêche intensive. Grâce aux progrès réalisés dans la vision robotique et l’IA, Rangerbot est capable de repérer les acanthasters et de les éliminer.