Les pionniers

Quand le gouvernement Australien fait la sourde oreille…

04 février 2014
La barrière de corail est encore et toujours menacée par l'activité humaine, au grand déni du gouvernement australien.
Préserver la planète Mots-clés : Lutte contre le réchauffement climatique, Préservation de la biodiversité, Réduction de la pollution

On a beau le dire depuis des années, rien n’est fait. Et la situation empire. La barrière de corail est en danger, et le gouvernement ne fait rien pour la conserver, aussi conservateur qu’il soit.

Aujourd’hui, l’un des poumons de la planète, sans lequel la vie telle que nous la connaissons n’existerait pas, est de nouveau menacé. Cette fois, c’est l’autorité du port marin de la Grande Barrière de corail qui a donné son feu vert (sous pression du gouvernement, nous dit Le Monde), pour l’extension d’un port minier. Ce port entrainera le rejet de trois millions de m3 de sédiments à quelques kilomètres seulement de la zone protégée. 

Le réchauffement de la planète dû à l’activité humaine? Balivenes, selon Tony Abbott, premier ministre de l’île. A la place, il a en projet de supprimer la taxe carbone ainsi que le fond d’investissement public, créé pour aider au développement des énergies propres.

La barrière de corail, ce n’est pas seulement un spectacle éblouissant: c’est aussi 3,7 milliards d’euros de bénéfices (dûs au tourisme) et 70 000 emplois. 

Il semble donc que cette mesure ne soit pas seulement une catastrophe écologique, mais aussi économique et sociale…

 Pour en savoir plus:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/02/01/la-grande-barriere-de-corail-nouvelle-victime-des-conservateurs-australiens_4358256_3244.html?xtmc=barriere_de_corail&xtcr=1