La villa

Villa Shamengo: architecture urbaine du futur

13 avril 2016
Selon l’américain Chris Arkenberg, les villes du futur seront construites par des drones, des bactéries et des imprimantes 3D, selon des modèles d’architecture végétale. Zoom sur cet article de prospective qui nous motive encore davantage dans le projet Villa Shamengo.
Créer dans l'éthique Mots-clés : Habitat durable

Publié dans la prestigieuse revue Fast Company, la vision futuriste de Chris Arkenberg, Responsable recherche et stratégie chez Orange Silicon Valley, est édifiante. Compte tenu des énormes progrès scientifiques dans la robotique, la biologie synthétique et l’impression 3D, notre architecture urbaine pourrait prendre une forme très différente de la construction rigide que nous connaissons actuellement.

Au même titre que les écosystèmes complexes, les villes sont confrontées à la nécessité d’arriver à une efficacité optimale pour un impact minimal sur les ressources limitées de notre planète. « Dans une dizaine d’années, les barrières entre la biologie et la technologie disparaîtront… L’architecture perdra sa rigidité formelle pour s’assouplir et se rapprocher des formes que nous voyons à l’œuvre dans les végétaux. » écrit Arkenberg.

A l’avenir, les bâtiments pourraient donc être conçus à partir de référence à des modèles biologiques. Nos maisons pourraient être « imprimées » à partir de sable ou de matériaux bio-synthétiques, tandis que la construction bactérienne permet d’imaginer des maisons « qui poussent » !

Les technologies dont parle Arkenberg sont déjà là, comme en témoigne l’activité des pionniers Shamengo. Reste à passer à l’industrialisation de ces innovations… ce qui est déjà le cas pour la plupart d’entre elles !

Lire l’article d’Arkenberg