Les pionniers

Les Gueules Cassées gagnent le monde

05 janvier 2016
À peine 2 ans après son lancement, l’initiative de notre pionnier Nicolas Chabanne connaît un succès planétaire. France, Allemagne, Angleterre, Japon… le repère anti-gaspillage « Gueules Cassées » s’étend en Amérique et dans les pays en voie de développement.
Préserver la planète Mots-clés : Gestion des déchets

 Après l’enseigne française de grande distribution Carrefour, c’est au tour des États-Unis de s’intéresser à cette initiative révolutionnaire qui a vu le jour au printemps 2014. Le fonds d’investissements new-yorkais Global Emerging Markets vient d’investir près de 6 millions d’euros pour étendre le concept des Gueules cassées aux pays en voie de développement.

Aujourd’hui près de 1000 producteurs participent à cette initiative. En plus des fruits et légumes, de nouveaux produits comme les camemberts ou les céréales “moches” ont profité du dispositif grâce au soutien des consommateurs. Plus de 12 millions de produits ont ainsi été étiquetés et 5000 points de vente se sont connectés à l’offre “Gueules Cassées”.

« Ces produits ont strictement les mêmes qualités que les autres et rien ne justifie qu’on puisse les écarter. Leurs petits défauts d’aspect n’influent en rien sur leurs qualités gustatives, sanitaires ou nutritives.» scande Nicolas Chabanne.

Près de 40 % de la nourriture produite dans le monde n’est pas consommée.En apportant une solution croisée aux producteurs, aux fabricants, aux distributeurs, aux consommateurs et aux associations caritatives, Nicolas Chabanne a réussi un pari où tout le monde est gagnant. Des initiatives similaires voient d’ailleurs le jour dans de nombreux pays.

 « Ugly Mugs », « Danke », « Thank you »… Le label à la petite pomme édentée est désormais décliné en plusieurs langues, dont le japonais, et poursuit son expansion internationale afin que les habitants du monde entier puissent profiter des produits invendus en raison de leurs petits défauts.