Les pionniers

Sulabh International invite les veuves à célébrer Raksha Bandhan

03 septembre 2015
Bravant les interdits sociaux en Inde, l’ONG Sulabh International permet aux veuves de participer à des cérémonies religieuses desquelles elles sont normalement exclues.
S'engager pour les autres Mots-clés : Démocratie/Droits de l’homme, Egalité des chances et cohésion sociale, Emancipation/Droits des femmes

Le 29 août dernier était un jour particulier pour les veuves de Vrindavan et Varanasi (Inde). Elles ont pu, l’espace d’un jour, s’affranchir de la stigmatisation dont elles sont victimes, et célébrer “Raksha Bandhan”(le lien de fraternité entre deux êtres) comme le reste de la population…

En invitant des veuves à participer à cette célébration, Sulabh International a une fois de plus brisé les codes de la société indienne. En Inde, les veuves, suite au décès de leurs maris sont considérées comme mortes. Leur statut matrimonial les condamne à l’isolement et à l’opprobe, les privant de toute activité sociale, dont les célébrations religieuses.                                                                                              Sous l’impulsion de son fondateur le Docteur Bindeshwar Pathakl’ONG se bat depuis 1970 pour la reconnaissance des droits des opprimés.  Le plus dur est de faire changer les convictions discriminatoires ancrées depuis des millénaires dans les mentalités.