Les pionniers

Heath Nash ou l’art du partage.

01 avril 2015
Le designer Heath Nash a pris un nouveau virage artistique en s’impliquant sur un projet social puisqu’il s’est associé aux Maker Librairies. Cet ensemble d’espaces de co-création réunit des architectes, designers et bricoleurs qui souhaitent partager leur créativité.
Créer dans l'éthique Mots-clés : Eco-design

Jusqu’ici, Heath achetait des tonnes de déchets pour en faire des œuvres d’art.  Ces deux dernières années, il cherche un second souffle à son activité entrepreneuriale en collaborant avec de nombreux artisans sud-africains. C’est ainsi que nait son envie  de partager et transmettre son savoir artistique à plus grande échelle.

Heath se lance alors dans le design open source en rejoignant le collectif des Makers Libraries présent dans les villes du Cap, Londres, Edimbourg ou Glasgow. Notre créateur y est le spécialiste du recyclage des déchets comme matière première pour l’artisanat ou le design. Ce réseau international est constitué d’espaces dédiés à la lecture et aux activités inspirantes pour la fabrication d’objets.

Chacun peut créer sa propre « bibliothèque-fabrique » puisque le collectif fournit un premier kit comprenant : une étude du coût, un guide pratique et des ouvrages autour des thématiques de la création. Un corpus documentaire d’open design, nourrit régulièrement par les bibliothécaires-bricoleurs, est disponible sur une  plateforme en ligne.

Heath peut désormais encourager le développement artistique de communautés locales sud africaines en soutenant leurs créations originales ou en partageant leurs savoirs à travers ce réseau mondial. A l’avenir, ces activités pourraient également permettre de générer des revenus pour certains artisans.

Pour voir à quoi ressemblent ces fameux Maker Librairies, rendez-vous sur : http://makerlibrarynetwork.org/makerspace/