Les pionniers

Inde : une fête des couleurs engagée et solidaire

03 mars 2015
A l’occasion de la célébration hindouiste de Holi, notre pionnier Bindeshwar Pathak (via son ONG Sulabh International) a, une nouvelle fois, brisé un tabou en invitant des veuves ostracisées à participer avec lui à cette « fête des couleurs ».
S'engager pour les autres Mots-clés : Egalité des chances et cohésion sociale, Emancipation/Droits des femmes

Cet événement qui sacre l’arrivée du printemps et de la fertilité, donne l’occasion aux hindouistes de faire la fête pendant trois jours. Une union nationale qui a pourtant ses laissés-pour-compte.

En effet, dans la majorité des régions d’Inde, les veuves sont souvent exclues de tout célébration joyeuse car elles sont considérées comme mortes au décès de leur conjoint. Astreintes à une vie austère, elles portent un sari blanc et n’ont souvent pas le droit, aux yeux de la société,  de se remarier ou de démarrer une nouvelle vie.

1000 veuves ont ainsi pu participer à la célébration hindouiste de Holi en compagnie du Dr Pathak et des membres de son ONG. Déambulant dans la ville de Vrinndavan, elles se sont amusées au son des fanfares et ont encouragé les danseurs qui ont envahis les rues. Et comme le prouvent les photos,  les veuves ont bien su faire usage des 1 000 kilos de « Gulal » qui leur ont été offerts par Sulabh. Ces pigments colorés, jetés sur les passants, représentent pour certains une symbolique : renouveau, vitalité, optimisme, amour, fertilité et foi.

Notre pionnier continue ainsi d’afficher sa volonté de briser le système des castes existant en Inde et plus globalement toute forme de marginalisation sociale.