L'équipe

Les particules fines: un problème de taille…

17 avril 2014
Et pour cause, puisque «la pollution de l’air tue plus que le tabac», titrait le Monde le 27 mars 2014.
Préserver la planète Mots-clés : Réduction de la pollution

Le mois dernier à Paris, les transports en commun et Vélib’ ont été gratuits pendant quelques jours . Cela n’avait rien à voir avec la course aux élections municipales, mais soulevait bien un problème de taille: celui du seuil anormalement élevé des particules fines dispersées dans la capitale. Ces dernières sont provoquées surtout par le trafic routier, par l’industrie et l’agriculture. 

 Cependant et en dépit des efforts de nos politiques, 95% des conséquences de la pollution de l’air pour la santé  sont provoquées en dehors de ces pics. 

Ainsi de manière plus large, un décès sur huit dans le monde est causé par la pollution: c’est le bilan catastrophique du dernier rapport de l’OMS sur la qualité de l’air, rendu public le 25 mars dernier. Cette dernière est ainsi devenue le «principal risque environnemental pour la santé», cite le rapport. 

 L’OMS différencie deux types de pollution: celle de l’air intérieur (cuisson, chauffage), responsable de 4,3 millions de décès par an, et celle de l’air extérieur qui tuerait 3,7 millions de personnes dans cette même période. 

 

L’heure est donc au changement ! Pour 2014, engageons-nous aux côtés de nos pionniers et adoptons, comme eux, des pratiques responsables: privilégions les transports en commun, les énergies propres et renouvelables, la consommation collaborative… Rejoignons le mouvement et ne laissons personne en marge… Nous sommes en marche !